mardi 30 avril 2013

Drupal 7 multi-sites, alias via sites.php



L'utilisation de sites.php dans Drupal 7

Une seule installation de Drupal permet de prendre en charge plusieurs sites.

Mais comment gérer les alias de sites pour un domaine donné, et le passage du développement à la production ?

Version "old school", on se fait ça avec des bon vieux liens symbolique (ln -s).

Mais il y a plus propre: tout simplement à l'aide du fichier sites.php dans le répertoire sites de votre installation.

Le fichier n'existe pas ? pas de soucis, il suffit de le créer !

Imaginons que nous avons www.site.com et www.site.fr qui sont simplement le même site avec deux extensions de domaines, et beta.site.com qui est la version test de ce site.

Nous avons créé nos répertoires site et site_beta dans le répertoires sites (avec les installations respectives des 2 sites, voir installation de Drupal multisite par exemple ici)

Nous avons configuré notre fichier host local (/etc/hosts sous debian) et la conf apache pour y créer les serveurs virtuels site.localhost et site_beta.localhost qui pointent sur le dossier d'installation multi-sites de drupal en local.

Il suffit alors de créer le fichier sites.php contenant:

<?php
$sites=array(
  //site1 online
  'www.site1.com'=>'site1',
  'www.site1.fr'=>'site1',
  //site1 local 
  'site1.localhost'=>'site1',

  //site1beta online
  'beta.site1.com'=>'site1_beta',
  //site1 beta local 
  'site1_beta.localhost'=>'site1_beta'
);
?>
Attention: Il faut penser a créer une base de données du même nom et avec le même utilisateur en local qu'en production.



dimanche 21 avril 2013

php documentor, marqueurs utiles...


La documentation du code, c'est tout simplement INDISPENSABLE !!!

Nous utilisons phpDocumentor qui s'installe simplement avec PEAR:
$ pear channel-discover pear.phpdoc.org
$ pear install phpdoc/phpDocumentor-alpha

Et qui vous permet de générer la documentation correspondant à votre répertoire courant vers le répertoire "documentation" a l'aide de la ligne suivante:
$ phpdoc -d . -t documentation
L'ensemble de la documentation sur la prise en charge des commentaires est disponible ici, et voici la liste des marqueurs les plus utiles:
  • @api : utilisé pour signaler que l'élément stucturel est exploité par des services tiers
  • @author: l'auteur de l'élément.
    Syntaxe: @author [name] [<email address>]
  • @category : catégorie pour l'organisation de groupes de packages
    Syntaxe: @category [description]
  • @copyright : informations sur le copyright
    Syntaxe: @copyright [description]
  •  @deprecated : signale que l'élément est déprécié.
    Syntaxe:  @deprecated [<version>] [<description>]
  •  @example : affiche le code d'un fichier spécifié
    Syntaxe:
    @example [location] [<start-line> [<number-of-lines>] ] [<description>]
  •  @filesource : indique à phpDocumentor d'inclur la source du fichier dans le résultat
  • @ignore : pour ignorer l'élément dans la documentation
    Syntaxe:
    @ignore [<description>
  • @internal: indique que l'élément est interne à l'application ou la librairie
    Syntaxe:
    @internal [description]
  •  @license : indique la licence applicable
    Syntaxe: @license [<url>] [name]
  •  @link: définition d'une relation entre l'élément et le site web, identifié par l'url absolue
    Syntaxe:
    @link [URI] [<description>]
  •  @method : indique les méthodes "magique" qui peuvent être appelées
    Syntaxe:
    @method [return type] [name]([[type] [parameter]<, ...>]) [<description>]
  •  @package : permet de structurer l'élément en sous catégories logiques
    Syntaxe:
    @package [level 1]\[level 2]\[etc.]
  • @param : définition d'un argument d'une méthode ou fonction
    Syntaxe:
    @param [Type] [name] [<description>]
  • @property : indique les propriés "magiques" présentes ( __get(), __set())
    Syntaxe:
    @property [Type] [name] [<description>]      
  • @property-read : indique les propriés "magiques" présentes en lecture seule
    Syntaxe:
    @property-read [Type] [name] [<description>] 
  • @property-write : indique les propriés "magiques" présentes en ecriture seule
    Syntaxe:
    @property-read [Type] [name] [<description>]
  • @return :  documente le renvoi d'une fonction ou méthode
    Syntaxe: @return [Type][<description>]
  • @see: indique une référence à un site internet ou un autre élément structurel
    Syntaxe: @see [URI | Type | FQSEN] [<description>]
  • @throws : indique quand l'élément structurel gére un type d'exception donné
    Syntaxe: @throws [Type] [<description>]
  • @version: indique la version courante de l'élément
    Syntaxe: @version [<vector>] [<description>]

 Les "éléments structurel" sont les partie du code qui devraient avoir leur bloc de commentaires (espace de nom, require(_once), include(_once), classes, interface, traitement, fonctions (et méthodes), propriétés, constantes)

jeudi 18 avril 2013

http://angev.in, on vous dit ça, on vous dit rien...


Nous travaillons d'arrache pied sur un nouveau projet http://angev.in

Qu'est ce que c'est ?
Bonne question, ça a très certainement rapport à l'anjou, angers, les angevines et les angevins.
C'est peut être aussi un rien chauvin.
A moins que ça n'ai également un petit quelque chose a voir avec twitter ?
Ce qui est sur, c'est que c'est entièrement gratuit, pratique, un rien chauvin, et que ça devrait vous plaire !

Vous le saurez petit à petit, en suivant le fil twitter du projet.

En attendant, nous n'avons qu'une seule chose à dire:
Soyez #Chauvin ! Tweetez #angev.in !


vendredi 12 avril 2013

Installer ownCloud client sous linux a partir des dépots openSuse




L'installation d'un client ownCloud sur votre machine vous permet de synchroniser directement un ou plusieurs dossier de votre machine, avec les dossier distant sur le serveur ownCloud.


Des paquets binaires du client de synchronisation ownCloud pour linux sont disponibles dans les dépôts onpenSuse.

Voici la marche a suivre pour différentes distributions linux:


ownCloud sous CentOS

Pour CentOS CentOS-6, executez en tant que root:

cd /etc/yum.repos.d/ wget http://download.opensuse.org/repositories/isv:ownCloud:community/CentOS_CentOS-6/isv:ownCloud:community.repo yum install owncloud


ownCloud sous Fedora

Pour Fedora 18, executez en tant que root:
cd /etc/yum.repos.d/ wget http://download.opensuse.org/repositories/isv:ownCloud:community/Fedora_18/isv:ownCloud:community.repo yum install owncloud

Pour Fedora 17, executez en tant que root:
cd /etc/yum.repos.d/ wget http://download.opensuse.org/repositories/isv:ownCloud:community/Fedora_17/isv:ownCloud:community.repo yum install owncloud
 

ownCloud sous Debian

Pour Debian 6.0, executez en tant que root:
echo 'deb http://download.opensuse.org/repositories/isv:ownCloud:community/Debian_6.0/ /' >> /etc/apt/sources.list.d/owncloud.list apt-get update apt-get install owncloud
urpmi.addmedia isv:ownCloud:community http://download.opensuse.org/repositories/isv:ownCloud:community/Mandriva_2011/ urpmi.update -a urpmi owncloud


ownCloud sous Mandriva

Pour Mandriva 2011, executez en tant que root:
urpmi.addmedia isv:ownCloud:community http://download.opensuse.org/repositories/isv:ownCloud:community/Mandriva_2011/ urpmi.update -a urpmi owncloud


ownCloud sous openSUSE

Pour openSUSE Tumbleweed, executez en tant que root:
zypper addrepo http://download.opensuse.org/repositories/isv:ownCloud:community/openSUSE_Tumbleweed/isv:ownCloud:community.repo zypper refresh zypper install owncloud
Pour openSUSE Factory, executez en tant que root:
zypper addrepo http://download.opensuse.org/repositories/isv:ownCloud:community/openSUSE_Factory/isv:ownCloud:community.repo zypper refresh zypper install owncloud
Pour openSUSE 12.3 standard, executez en tant que root:
zypper addrepo http://download.opensuse.org/repositories/isv:ownCloud:community/openSUSE_12.3_standard/isv:ownCloud:community.repo zypper refresh zypper install owncloud
Pour openSUSE 12.2 ARM, executez en tant que root:
zypper addrepo http://download.opensuse.org/repositories/isv:ownCloud:community/openSUSE_12.2_ARM/isv:ownCloud:community.repo zypper refresh zypper install owncloud
Pour openSUSE 12.2, executez en tant que root:
zypper addrepo http://download.opensuse.org/repositories/isv:ownCloud:community/openSUSE_12.2/isv:ownCloud:community.repo zypper refresh zypper install owncloud


ownCloud sous RHEL

Pour RedHat RHEL-6, executez en tant que root:
cd /etc/yum.repos.d/ wget http://download.opensuse.org/repositories/isv:ownCloud:community/RedHat_RHEL-6/isv:ownCloud:community.repo yum install owncloud


ownCloud sous SLE

Pour SLE 11 SP2, executez en tant que root:
zypper addrepo http://download.opensuse.org/repositories/isv:ownCloud:community/SLE_11_SP2/isv:ownCloud:community.repo zypper refresh zypper install owncloud


ownCloud sous Ubuntu

Pour xUbuntu 12.10, executez en tant que root:
echo 'deb http://download.opensuse.org/repositories/isv:ownCloud:community/xUbuntu_12.10/ /' >> /etc/apt/sources.list.d/owncloud.list apt-get update apt-get install owncloud
You can add the repository key to apt like this:
wget http://download.opensuse.org/repositories/isv:ownCloud:community/xUbuntu_12.10/Release.key apt-key add - < Release.key
Pour xUbuntu 12.04, executez en tant que root:
echo 'deb http://download.opensuse.org/repositories/isv:ownCloud:community/xUbuntu_12.04/ /' >> /etc/apt/sources.list.d/owncloud.list apt-get update apt-get install owncloud
wget http://download.opensuse.org/repositories/isv:ownCloud:community/xUbuntu_12.04/Release.key apt-key add - < Release.key
You can add the repository key to apt like this: 
wget http://download.opensuse.org/repositories/isv:ownCloud:community/xUbuntu_12.04/Release.key apt-key add - < Release.key 



Source:
http://software.opensuse.org/download/package?project=isv:ownCloud:community&package=owncloud

Pour votre information:
Nos offres de stockage cloud privatif sécurisé basé sur ownCloud.
 

vendredi 5 avril 2013

Le Cloud privé, la solution pour garantir la sécurisation des données de votre entreprise.

Le cloud, on en entend parler partout... est ce qu'une mode ? et à propos, qu'est ce que c'est ?

Le cloud computing, ou informatique en nuages pour la version francisé, c'est l'accès et l'exploitation de ressources informatiques partagées à la demande.
Plus simplement: vous vous connectez via Internet à des ordinateurs distant, pour y stocker des données ou utiliser des logiciels.

Nous ne nous attarderons pas sur la partie logiciel en tant que service (SaaS - Software as a Service) mais sur le stockage de données Cloud (DaaS - Data as a Service).


Quel est l'intérêt du stockage de données en Cloud ?

Il y a de nombreux intérêt à la mise en oeuvre de son stockage de données dans les nuages privatif, nous retiendrons entre autre:

Contrôler la diffusion de ses documents d'entreprise

En fournissant une solution de partage de document à vos employés, il n'auront plus à utiliser de solution tierces, qui impliquent que vos documents se retrouvent sur différents serveurs ou appareils hors de votre contrôle.
Vous contrôlez l'emplacement de stockage de vos données qui se retrouve centralisé, vous pouvez a tout moment mettre a jour un document ou supprimer son accès public.

Sauvegarder vos données de façon fiable

En configurant correctement les options de synchronisation de notre solution avec vos différents ordinateurs ou appareils mobiles, vous disposez de sauvegarde distantes de vos documents.
S'il vous arrive de perdre des données localement, ou simplement de ne pas disposer de votre propre ordinateur, vous pouvez accèder à vos données sauvegardées depuis n'importe quel navigateur internet récent

Synchroniser vos différents appareils

Même si vous n'avez pas d'employés, de nos jours, la synchronisation de vos différents appareils deviens vite un casse tête.
Et lorsque vous avez des employés et que vous devez synchronisez et partager des données, c'est la migraine assurée !
En configurant les applications  disponible sous windows, mac OS X, Linux, Android, et sur l'AppStore, vous retrouvez vos données à jour d'un appareil a l'autre, et assurez la diffusion de documents actualisés à vos collaborateurs et clients.

Pourquoi utiliser une solution de stockage Cloud privative ?

Il existe de nombreuses solutions proposées gratuitement parmis lesquelles Google Drive, Dropbox, Microsoft SkyDrive.
Mais que deviennent réellement vos données sur les serveurs de ces entreprises ?
Sur Internet, lorsqu'un service vous est proposé gratuitement, c'est tout simplement que le produit, c'est vous. Et dans ce cas vos données...

Souhaitez vous vraiment que vos données soient analysées par des société tierces ? Etre tributaire des changement de conditions générales d'utilisation ou de fonctionnalités ?
En souscrivant a nos offre de stockage cloud, nous sommes contractuellement liés.
Nous ne changerons pas du jour au lendemain la nature de nos prestations.
Nous n'avons pas accès a vos données qui sont stockées cryptées sur votre propre espace serveur.

Accessoirement, vous transmettez vos documents avec une url à l'image de votre entreprise tel que http://cloud.votre-domaine.com, ce qui renforcera votre image d'entreprise.

Pour aller plus loin...

Découvrez nos différentes offres et formules de stockage cloud privatif et n'hésitez pas à nous contacter pour demander des informations ou un devis pour un service de stockage personnalisé.